Pensez-vous que les autres devraient aller au-devant de vos besoins ? Attendez-vous qu’ils les devinent, sous prétexte qu’ils vous connaissent depuis longtemps et qu’ils vous aiment ?
Lorsque vous êtes malheureux(se), commencez-vous par aller rechercher la faute à l’extérieur ?
Si vos réponses à ces questions sont un grand OUI, c’est que vous pensez, comme beaucoup de gens, que votre bonheur dépend des actions des autres, de ce qu’ils voudront bien faire pour répondre à vos besoins.

Vous souhaitez que votre équipe soit heureuse et enthousiaste. Vous voulez également qu’elle soit performante, responsable et autonome.

Mais qu’est-ce qui vient en premier ? Et ériger l’un ou l’autre comme un but à atteindre, entraînera-t-il forcément l’autre comme conséquence ?