Le « Onboarding » (l’embarquement) un nouveau mot à la mode ? Je ne pense pas

Les entreprises se concentrent très souvent sur le recrutement et en oublient parfois … l’intégration ! Et si vous ne le saviez pas une intégration négligée vous fera perdre votre candidat-e ! Et ça coûte cheeeerrrr. Pour vous donner un ordre d’idée, en moyenne le coût d’un recrutement et d’une intégration ratés représente entre 15 et 25% du salaire brut annuel de la personne embauchée. Ça fait réfléchir 🙄

Avec la digitalisation et des attentes de plus en plus importantes pour les nouveaux talents, les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle ère dite aussi VUCA (Volatility, Uncertainty, Complexity and Ambiguity).

On le sait 83 % des métiers de 2030 n’existent même pas encore, ça nous ouvre le champ des possibles, et ça veut aussi dire que les Ressources Humaines y compris le recrutement et l’intégration vont devoir continuer de s’améliorer et surtout de s’adapter.

Passer un entretien de recrutement est une source de stress et d’angoisse pour bon nombre de personnes. Il y a la peur de ne pas être à la hauteur, l’échec, le refus et les candidats se sentent souvent jugés et pris quelques fois de haut.

Un entretien de recrutement, c’est avant tout deux personnes qui se rencontrent avec chacune un parcours de vie, des expériences, des réussites, des échecs, des difficultés, des rencontres et des réalisations.
Il n’y a pas de personne « supérieure » ou « inférieure » à l’autre, les deux sont au même niveau.

Recruter différent c’est : développer son sens de l’humain pour garder l’esprit ouvert aux opportunités qui se présentent.

Découvrez Les conseils d’Elodie pour recruter vos talents !

Pour vous : dirigeants, DRH, Managers. Vous qui recherchez certainement cette année, de nouveaux talents pour rejoindre vos […]

Découvrez Les conseils d’Elodie

Un nouveau projet, un nouveau challenge, un nouveau défi… Comment bien se préparer pour saisir  les opportunités de […]

Sur les réseaux sociaux, ils existent de nombreux articles ou de commentaires sur la posture, et le rôle du recruteur. Il est vrai que certaines postures, certaines anecdotes font froid dans le dos.

La gestion des talents devient un sujet stratégique. Dans les faits, ce sont majoritairement les directions de grandes sociétés qui travaillent sur cette thématique. Je m’interroge : les talents travaillent-ils uniquement dans les grandes entreprises ?