Oui bravo, car entreprendre n’est pas qu’une simple déclaration d’intention. Entreprendre c’est d’abord faire un choix. Celui d’entendre les commentaires de votre entourage, mais surtout de prendre la hauteur nécessaire pour à la fois recevoir les témoignages authentiques mettant en avant vos talents réels vous permettant de vous lancer dans ce formidable défi, mais aussi de comprendre les autres témoignages vous incitant à ne surtout pas prendre le moindre risque. Ces témoignages où l’idée même de quitter une situation confortable de salarié pour aller prendre tous les risques du monde et mettre en danger ses acquis matériels n’est qu’une pure folie. N’est-ce pas peut-être le transfert d’un sentiment de peur de la part de ces « conseillers » pessimistes ?

Nous vivons dans un monde chargé de paradoxes.
A l’heure où la prise de conscience des dégâts provoqués par notre mode de consommation sur le dérèglement climatique, je n’ai jamais autant entendu parler de quête du bien-être, de pleine conscience, de mieux s’alimenter, mieux respirer, mieux écouter.

Les découvertes en neurosciences de ces 10 dernières années montrent que notre réussite personnelle et professionnelle dépend de plus en plus de notre intelligence émotionnelle et relationnelle, et plus seulement de notre quotient intellectuel, le QI.

En effet, on parle beaucoup des émotions aujourd’hui : nous avons tout intérêt à savoir exprimer nos émotions, notamment dans le cadre professionnel, et à les reconnaitre. Nous devons aussi apprendre à les accepter et les utiliser.
Exprimer ses émotions, rester à l’écoute de ses émotions mais aussi …