Le « Onboarding » (l’embarquement) un nouveau mot à la mode ? Je ne pense pas

Les entreprises se concentrent très souvent sur le recrutement et en oublient parfois … l’intégration ! Et si vous ne le saviez pas une intégration négligée vous fera perdre votre candidat-e ! Et ça coûte cheeeerrrr. Pour vous donner un ordre d’idée, en moyenne le coût d’un recrutement et d’une intégration ratés représente entre 15 et 25% du salaire brut annuel de la personne embauchée. Ça fait réfléchir 🙄

Avec la digitalisation et des attentes de plus en plus importantes pour les nouveaux talents, les entreprises doivent s’adapter à cette nouvelle ère dite aussi VUCA (Volatility, Uncertainty, Complexity and Ambiguity).

On le sait 83 % des métiers de 2030 n’existent même pas encore, ça nous ouvre le champ des possibles, et ça veut aussi dire que les Ressources Humaines y compris le recrutement et l’intégration vont devoir continuer de s’améliorer et surtout de s’adapter.

Passer un entretien de recrutement est une source de stress et d’angoisse pour bon nombre de personnes. Il y a la peur de ne pas être à la hauteur, l’échec, le refus et les candidats se sentent souvent jugés et pris quelques fois de haut.

Un entretien de recrutement, c’est avant tout deux personnes qui se rencontrent avec chacune un parcours de vie, des expériences, des réussites, des échecs, des difficultés, des rencontres et des réalisations.
Il n’y a pas de personne « supérieure » ou « inférieure » à l’autre, les deux sont au même niveau.

C’est quoi le Document Unique ? De son nom complet, le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUERP) est un document réglementaire et obligatoire.. Son élaboration et sa mise à jour s’imposent à tout employeur dont l’entreprise emploie au moins un salarié. Cet outil permet de transcrire les résultats de la démarche de prévention des risques professionnels pour les travailleurs de la structure et de la pérenniser. Le document unique doit être mis à jour au minimum une fois par an et lors de tout changement de situation. Il doit également être revu après chaque accident du travail et quand un évènement à risques intervient dans l’entreprise sans qu’il ait été anticipé. Quid du COVID-19 !

Vous souhaitez que votre équipe soit heureuse et enthousiaste. Vous voulez également qu’elle soit performante, responsable et autonome.

Mais qu’est-ce qui vient en premier ? Et ériger l’un ou l’autre comme un but à atteindre, entraînera-t-il forcément l’autre comme conséquence ?