La petite main … Le sens de l’Humain pour recruter la différence

recruter autrement recruter humain Recruter autrement : soft kills, profils atypiques ... recruter humain

Pour préparer ma soirée au bal de Samedi, je prends rendez-vous chez Céline ma coiffeuse. Céline m’accueille et me présente Pauline sa nouvelle employée : « ça ne vous dérange pas si c’est Pauline aujourd’hui ? ». Pauline est mignonne, j’accepte bien volontiers.

« Shampoing ? » Evidemment !

Le geste est précis, rapide, agréable au toucher mais différent de celui des autres coiffeuses. Elle s’empare des ciseaux et coupe les premières mèches. Je surveille. Elle a l’air de connaitre son métier, je suis rassuré.

Pourtant je remarque qu’elle tient les ciseaux d’une façon bizarre. J’observe mieux et découvre que Pauline a une main plus petite que l’autre avec des doigts en moins. Pauline m’explique que c’est de naissance, qu’elle a toujours dû faire avec et malgré cela, elle a toujours rêvé d’être coiffeuse. Il a fallu convaincre ses parents, ses professeurs puis ses employeurs. Elle est très fière d’y être parvenue.

Elle termine ma coupe. Je suis satisfait.

Je connais bien Céline. En aparté, je lui demande ce qui l’a décidée à recruter, pour un métier manuel, cette jeune femme à la main atrophiée.

Elle me répond sans hésiter qu’elle a été impressionnée par sa motivation et sa détermination. Elle ne regrette pas son choix car à part deux ou trois clients qu’elle a perdus, elle n’a eu que des félicitations et des encouragements. Elle constate que les relations avec la clientèle ont évolué et que le bouche à oreilles s’est amplifié.

Depuis le salon s’est agrandi et a déménagé un peu plus loin. L’histoire de Céline est vraie. En recrutant Pauline, Céline a apporté quelque chose de différent dans son salon. Quelque chose qu’elle n’attendait pas et qu’elle n’avait pas anticipé : une nouvelle ambiance qui a séduit les clients. Pauline n’est pas la seule raison de la réussite de Céline mais elle y a bien contribué.

Recruter est toujours un pari, mais recruter une personne différente est souvent vécu comme un pari risqué.

Recruter différent c’est : choisir une personne en situation de handicap alors qu’on ne la recherche pas, c’est prendre un senior dans une équipe de jeunes, une femme sur métier d’homme ou l’inverse, c’est accepter un profil atypique …  C’est se donner l’occasion d’évoluer vers quelque chose que l’on n’imagine pas encore.

Recruter différent c’est : développer son sens de l’humain pour garder l’esprit ouvert aux opportunités qui se présentent. C’est oser donner sa chance à une personne qui à priori n’est pas faite pour ce métier. C’est oublier ses préjugés pour augmenter les chances de réussir son recrutement.

L’entreprise devra certainement adapter son parcours d’intégration, mais cela n’en vaut-il pas la peine ? Les entreprises que je rencontre et qui ont consentis cet effort s’en félicitent car ils grandissent humainement et professionnellement.

Et vous, recruter autrement vous commencez quand ?

Auteur : Jean-Luc Marrast