Nos influences culturelles

Flat design diverse people opinion vector presentation and infographic template. Men and women office formal and casual style demonstrating speech bubble.

Et si notre comportement était également influencé par nos origines. Vous devez savoir que notre mode de fonctionnement peut être imposé par l’environnement dans lequel nous évoluons. Ces influences seront subies, provenant de l’extérieur ou « choisies » provenant des choix que nous adoptons face aux situations et interactions avec les autres.
Certains agissements seront considérés comme naturels. Les décisions que nous prendrons nous paraîtront sans conteste les nôtres. Et pourtant !
J’ai découvert le pont de Brooklyn la semaine dernière, première fois dans la grande pomme et je tombe sur un groupe d’hommes préparant une animation pour les touristes dans la rue. Je me balade avec une amie américaine qui a grandi à Miami. On se rapproche du groupe et on se rend compte que les hommes interpellent des volontaires pour participer. Au fur et à mesure on voit que les acteurs demandent une participation à ces volontaires. « 20 $ pour rester derrière où vous serez en première ligne ! » Des hommes s’alignent et leurs femmes restées à l’écart sont censées payer pour éviter de mettre leurs époux en difficultés ! Mon amie reconnait une femme de Floride (par son accent) et elle me dit, « tu verras elle ne paiera pas ». Je suis étonnée parce que je ne vois pas pourquoi elle ne le ferait pas. Mon amie me confirme que « nous, les gens de Miami, on ne paye pas pour ce genre de fantaisie ». Je la trouve très catégorique et on a failli parier ! Au moment d’arriver au mari de cette femme, l’acteur lui demande l’argent, je regarde sa réaction et en effet elle ne paye pas. Son mari reste donc sur le front !
Alors, tout ça pour en venir où ? Est-ce que c’est un hasard que cette femme n’ait pas payé ou bien effectivement une caractéristique de l’endroit d’où elle vient ? Toutes les personnes en provenance de Miami auraient-elles eu la même réaction ? A-t-elle eu conscience de cette décision en lien avec sa volonté ou tout simplement avec l’influence inconsciente de ses origines.
Et si nous prenions en considération ce volet culturel dans notre management quotidien ? Si nous connaissions les petites subtilités d’une région à une autre et adaptions notre communication en conséquence, quel en serait le résultat ?
Je suis certaine que nous pourrions améliorer davantage nos relations, notre communication, et surtout « utiliser » les forces de ces subtilités pour faire émerger le meilleur de chacun. Cela se rapporte aussi à la notion de respect de l’autre dans son entière individualité.
Sans tomber dans les clichés : les allemands sont toujours à l’heure, les chinois signent des contrats oraux, une poignée de main faisant foi, les français râlent beaucoup, etc. Sans avoir besoin d’avoir une équipe internationale non plus, les différences entre régions sont déjà enrichissantes et les connaitre (sans pour autant tout maîtriser) permettrait de monter en compétences relationnelles.
Pour ce faire, il faut forcément avoir un regard plus ouvert, un Marseillais avec un accent chantant n’est pas moins fiable qu’un Lillois ! sur l’île de la Réunion ce n’est pas « pas trop vite le matin et doucement l’après-midi, sous les cocotiers… » !
Nous avons tous des visions différentes sur des notions comme le travail, la famille, l’argent, etc. D’une population à une autre, il y a des différences parfois radicales. Pourquoi ne pas les considérer pleinement ?
Plutôt que de stigmatiser, pourquoi ne pas faire de ces différences et influences culturelles un atout dans votre activité ?
Dans un monde dans lequel les frontières ne se voient pratiquement plus, autant apprendre de l’autre, remettre en question ses repères et ses certitudes, se mettre à la place de, plus de jugement : que de bonnes intentions !
La chose la plus difficile à voir est la paire de lunettes qu’on porte devant les yeux. (Martin Heidegger)

Auteur : Marion ADOLPHE