Recruter tout en restant dans l’humain

Sur les réseaux sociaux, il existe de nombreux articles ou de commentaires sur la posture, et le rôle du recruteur. Il est vrai que certaines postures, certaines anecdotes font froid dans le dos.

En tant que recruteur, j’ai besoin de comprendre mon client dans sa posture, son positionnement, son discours afin de l’aider à prendre du recul. Dans cette démarche, je viens de vivre une belle expérience où nous rencontrions une candidate pour un poste d’assistante de direction.  Je laisse mon client prendre l’initiative de l’entretien. C’est lui l’expert de son recrutement. Au bout de 5 min, la candidate ose dire « je n’ai pas confiance en moi ». Je regarde mon client qui est dépité. Bien sûr, elle venait de perdre le poste !!! Nous continuons par politesse quelques minutes supplémentaires mais j’ai interrompu l’entretien qui n’avait plus de sens par rapport à l’objectif initial.

Nous aurions pu en rester là. Mais, il n’en était pas question pour moi. Il était important de revenir sur cette phrase et de prendre une posture de coach pour l’amener à comprendre et à analyser l’impact de ce qu’elle venait de dire. Au final, elle a pris conscience que ce manque de confiance pouvait traduire un besoin de tout maîtriser, de tout comprendre et d’en faire un atout et pas une faiblesse. Nos qualités sont nos défauts, nos défauts nos qualités.

Le rôle d’un recruteur est aussi de prendre du temps (selon la relation du moment et de l’envie) pour permettre à un candidat de faire mieux lors d’un prochain entretien.  Le sens de l’humain c’est aussi donner sans rechercher un retour d’autrui.

Auteur : Olivier Richard